Un petit carreau à la croisée des mondes.

Mes grands-parents avaient l’âme de voyageur. À chaque retour de leur périple, je plongeais mon regard dans leur yeux pour y voir la couleur de leurs souvenirs.Passionnée par l’artisanat et touts les métiers d’art qui s’y réfèrent, ils m’offraient toujours un présent réalisé « à la main de … »
De leur retour du Maroc je reçu des petits carreaux colorés en terre cuite émaillée. Ils me faisaient penser aux mosaïques greco-romaines par leur petit format et leur palette de couleur, aux souvenirs ramenés d’Égypte.

J’ai conservé ces petits carreaux avec moi comme un vrai trésor.
Quelques années, plus tard, toujours nourrie par les anecdotes marocaines de mes grands-parents, je suis partie voir de plus près ces petits carreaux de faïence peints, aux motifs géométriques qui sublimaient les murs intérieurs et extérieurs des palais princier.
Je découvris aussi le travail de la terre vernissée, lors de rencontre de céramiste utilisant l’argile pour me faire partager la convivialité de  leurs intérieurs.
Toujours sur la trace de ces carreaux de faïence, j’ai entrepris un périple Andalou pour finir par découvrir la péninsule ibérique.

Les carreaux de ciment ont jalonné mon chemin me menant aux panneaux muraux de l’Alhambra, aux patios colorés de Jaén, tout en profitant de la fraîcheur des carrelages émanant des façades de la ville.
 

La force décorative de ces céramiques m’a conduite à un stage d’initiation à l’art de l ‘azulejos au Portugal tout en m’imprégnant de la culture portugaise.

De retour à Paris, j’ai eu l’envie de poursuivre mon apprentissage de la céramique en prenant des cours de poterie chez Isabelle Lamarre de l’atelier Céramuse. Elle m’a appris à faire mes premiers carreaux ! initié à la conception de carrelage en grès émaillé afin d’explorer d’autres styles décoratifs de l’art mural. Cette rencontre avec la terre m’a dévoilé les possibilités d’expressions plastiques et sensorielles que le travail de l’argile nous offre, le dialogue

et l’engagement physique qui s’établissent avec la matière, le temps tout d’un coup suspendu m’emmenant plus loin dans mon silence en me révélant l’écho de celui-ci.
L’envie d’emprunter une nouvelle route en mixant la céramique avec la technique de l’azulejos,  s’est présentée à moi avec le désir d’ouvrir un atelier.
Après une formation professionnelle à l’ Atelier Chemins de la Céramique de Montreuil, me voici dans mon atelier, L’écho du silence, atelier de céramique & azulejos. Ce n’est pas seulement un lieu où l’on créer des décors pour salles de bain, des crédences de cuisine ou diverses poteries, c’est l’art de marier les passions diverses dans un lieu d’échange et de partage.

  • Facebook
  • Instagram

© 2020 by Wirginia. ​Tous droits réservés- Référencement Agence FIZZWEB